Le tarot ouija ou oui non : est-ce que ça marche ?

Partagez

Le tarot ouija pour entrer en contact avec les esprits, comment ça fonctionne ? Le ouija est-il un simple jeu de société à jouer en famille pour le plaisir ? Ou doit-on le prendre plus au sérieux ? Le ouija comme outils de médiumnité marche t-il vraiment ou non ? Les cartes de tarot, ça vous parle ? Zoom sur les interrogations qu’on a sur le ouija.

La planche ouija, connue également comme planchette d’esprit ou planchette parlante, est une planche avec un pointeur qui est utilisé dans le domaine de la divination par certaines personnes comme étant un moyen de communiquer avec les esprits ou les entités. Son appellation provient des mots français et allemand pour « oui » : « oui » et « ja ». Certaines critiques du ouija parmi lesquelles les autorités, dans la plupart des confessions et sectes de la religion occidentale, disent qu’il est dangereux et qu’il est un outil du diable. Ses partisans disent que, comme n’importe quelle autre forme de divination, il est un moyen légitime permettant de découvrir la perspicacité, la sagesse, l’auto-vérité et également communiquer avec des être désincarnés. Mais alors qu’est-ce que le ouija ? En quoi consiste-t-il et comment marche-t-il vraiment ? Alors tarot oui non ? Lisez plutôt !

Qu’est-ce que le ouija ?

La tablette ouija, tout comme plusieurs autres accessoires occultes, a une très longue histoire et une légende qui ne lui est fidèlement ni positive ni négative. Vers 550 av J-C, en Chine, le taoïsme utilisait une forme semblable, les romains ensuite vers 540 avant J-C. Mais c’est surtout dans les années 1927 environs que le nom français et allemand « ouija » fait sa véritable apparition. Cela dit, il faut rappeler que le ouija a traversé plusieurs siècles, voire des millénaires, sous différentes formes dont l’emploi de base demeure, pour ainsi dire, presque identique. Il se trouve que sa popularité s’est vue monter en flèche au début du dix-neuvième siècle avec les sœurs fox mais beaucoup plus avec les bouquins du pape du spiritisme Allan Cardec. Ainsi, la haute société en particulier, dont les soirées étaient consacrées aux séances de spiritisme ou alors la communication avec les esprits, se l’était appropriée. Sa popularité est montée en flèche mais son utilisation a fini par devenir de moins en moins sérieuse jusqu’à devenir de nos jours un jeu de société.

Le ouija se décline sous la forme d’un carton plus ou moins épais, d’une planche de bois ou quelques types d’autres matériaux, accompagné d’un curseur. Ce curseur peut également être de fabrication différente, le tout dépendant du genre de tablette qu’il accompagne, sans oublier les 26 lettres de l’alphabet, les chiffres de 0 à 9, bonjour, bonsoir , au revoir, merci etc. Bref, il en existe diverses variétés. Le ouija n’a qu’une seule et unique fonction qui est celle d’essayer de communiquer avec des âmes désincarnées et pas autre chose.

Le fonctionnement du ouija ?

De façon technique, on peut être seul à utiliser le ouija mais il est préférable d’y prendre part au moins à deux, c’est l’idéal. Mais plus de deux, cela n’est pas incorrect. Cependant, il faut s’assurer que tout le monde reste calme et respectueux. Avant de contacter l’autre monde, assurez-vous d’être dans des conditions qui s’y prêtent, déjà à l’écart d’endroits habités ou animés, avec une lumière tamisée, de l’encens, des bougies, en brulant de la sauge, etc.

Il faut savoir que le ouija peut totalement dépendre du timing, car la planche peut parfois être très réactive ou parfois sembler endormie. Il est également recommandé de l’essayer durant la nuit ou à l’aube. Vous devrez éliminer toute distraction, car il ne doit pas y avoir de musique bruyante, de bruit émanant d’enfants qui courent tout autour de vous ou de télévision allumée. En effet, pour réussir, une séance nécessite toute votre attention. Les portables doivent donc aussi être éteints, car prendre un appel au milieu d’une conversation met fin aux progrès et gâche l’ambiance. Il vaut mieux d’ailleurs éteindre tout appareil émettant des ondes.

Dans les instructions d’utilisation, la planche doit être mise sur les genoux des participants, les genoux se touchant. Il est également préférable qu’il s’agisse d’une dame et d’un gentleman : tout ça est à prendre en compte. Vous pouvez peut-être vous installer autour d’une table au sol. Tant que tout le monde peut clairement voir et garder les doigts sur la planchette ou le pointeur, tout va bien. Les participants sont sensés être placés de chaque côté de la planche ou la surplomber. Parfois, la planche peut rapidement bouger et les lettres doivent être rapidement déplacées et assemblées. Si vous regardez la planche par-dessous le message peut être brouillée.

Le ouija, est-ce que ça marche ?

Pour les professionnels de la médiumnité, le ouija est un outil qui marche. C’est pour eux une forme d’outil de médiumnité qui permet de communiquer avec les plans subtils et de parler aux esprits. Certaines personnes présentes à la séance peuvent être médiums et être utilisées par les esprits pour faire passer leur message. Selon les professionnels, l’ouija serait même dangereux s’il n’est pas utilisé. Pour eux trop de gens ne savent pas l’utiliser et de plus, ces utilisateurs ne savent pas ce qui survient ensuite pendant l’invocation des esprits. Au mieux, une entité répondra et effrayera les invocateurs. Au pire, ils ne recevront aucune réponse mais rien n’indique qu’il ne se passera rien. Ils auront peut-être ouvert la porte à un esprit désincarné qui attend le bon moment pour se manifester. L’esprit en question peut être inoffensif ou extrêmement dangereux et c’est la porte ouverte à de futures catastrophes.

Pour les scientifiques et la majorité du commun des mortels, il est juste un canular lié à l’effet idéomoteur c’est-à-dire que les participants déplaceraient le curseur sans le savoir parce que leur conscience a envie de communiquer avec les esprits. Des études auront été menées, produisant les effets de la planche ouija en laboratoire et montrant que les sujets déplacent le curseur de façon involontaire.

Le ouija, pour ceux qui croient ou exercent la médiumnité, marche bel et bien, preuve à l’appui. Les professionnels de la voyance mettent même en garde contres les conséquences perverses de son utilisation par les novices dans le domaine de la voyance ou par simple curiosité. Et pour les scientifiques ou les esprits cartésiens, le subconscient des participants est à l’origine des résultats des séances et non la présence d’esprits désincarnés. Les esprits courageux ou avertis peuvent tenter l’expérience, histoire de se faire une opinion propre.


Partagez

Commentaires

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments